Nation Photo dévoile son service graphique.


2 novembre 2015 ‐ Actualité du laboratoire

Nous sommes fiers de vous présenter notre nouveau service graphique pour numériser vos négatifs dans une qualité exceptionnelle à des tarifs très avantageux.

On a tous entendu quelque part que la numérisation de film est un art, et c’est vrai. Si vous avez déjà pratiqué cet art, vous avez probablement été confronté à toute une série de questionnements métaphysiques aussi variés que la définition de numérisation, la profondeur de couleurs ou les réglages de l’anti-poussières...

Il existe une grande quantité de matériels qui permettent de numériser des négatifs, certains très simples et bon marché à partir de moins d’une centaine d’euros, d’autres plus complexes voire très complexes qui coûtent quelques dizaines de milliers d’euros...
Pourquoi de tels écarts de prix pour un objet qui remplit, a priori, la même fonction ?
Il s’agit souvent de qualité ou de productivité plus grande, mais pas toujours.
Alors, qu’est ce qui justifie que ces machines soient si chères ? Que vaut mon scanner à la maison par rapport à elle ?

Chez Nation Photo, nous avons pour mission de vous proposer un travail de qualité à un prix compétitif et le scan de négatif n’échappe pas à la règle.

Pour ce faire, nous utilisons un scanner Kodak : le HR500+

Dans cet article, nous vous dévoilons son fonctionnement et les avantages qu’il présente par rapport aux scanners à plat que l’on peut trouver dans le commerce.

Un peu de contexte :

À la fin des années 90, le développement de la technologie laser permet la construction des premières tireuses numériques. Ces machines sont capables d’imprimer des fichiers informatiques constitués de pixels bien plus rapidement qu’en exposant du papier photosensible à la lumière passant à travers un négatif. Mais la majorité des photos sont encore prises avec du film à l’époque, et il n’existe alors pas de moyen de les scanner rapidement en bonne qualité, annulant pour les laboratoires le gain de temps permis par les imprimantes laser. Kodak, entreprise pionnière en la matière, décide donc de mettre au point des scanners numériques comme le HR500+. Ce petit bijou de technologie a été développé par les ingénieurs de Kodak qui ont construit des scanners pour la NASA, c’est vous dire le niveau de la bête.

En tout, 3000 scanners HR500+ ont été produits et 2000 sont encore en activité à ce jour. Nation Photo est l’un des seuls laboratoire en France à en posséder, 2.

Comment ça marche ?

Rien que pour vous, le HR500+ enlève le haut et on vous explique comment il fonctionne. Suivez le guide !

La lumière émise par la source lumineuse (1) est diffusée par fibre optique sous forme de faisceau (2) vers une optique de chambre photographique digitale (3) pourvue d’un soufflet et pouvant se déplacer sur un axe avant-arrière (4) pour zoomer. Le négatif est plaçé entre le faisceau et l’optique sur un support (5) qui se déplace grâce à une vis sans fin sur un axe gauche-droite (6), propulsée par un moteur précis au 1/100000ième de mètre, ce qui permet de balayer l’intégralité du négatif, sans trou ni superposition.
L’information lumineuse est captée par 3 capteurs (7)(un Rouge, un Vert, un Bleu) de 6000 pixels réels chacun. Enfin, un ordinateur (8) pourvu de cartes spécifiques développées par Kodak recombine les informations des trois capteurs pour créer un scan numérique du négatif.

Les avantages du HR500+

Le HR500+ possède bien des atouts qui en font l’outil idéal pour scanner vos négatifs avec une rapidité et une précision exceptionnelles.

- Contrairement à un scanner à plat, c’est le négatif qui se déplace dans le HR500+ et non la tête lumineuse. Cela permet un scan haute définition en 40 secondes, contre plusieurs minutes pour un scanner à plat.

- Autre avantage de taille, le HR500+ possède un anti-poussière. Même très propre, un négatif a toujours des poussières et cela se voit au tirage. Ceux qui ont déjà essayé de scanner un négatif et ont par la suite passé de longues minutes sur Photoshop pour les en effacer le savent !

Pour faire disparaître les poussières, le HR500+ scanne le négatif deux fois : d’abord dans le spectre infrarouge puis dans le spectre visible. A l’aide des puissants algorithmes de la technologie Digital Ice développée par Kodak, le scanner reconstitue les zones présentant des poussières. Cela ne fonctionne en revanche pas pour les négatifs noir et blanc dont l’argent qui les compose diffracte la lumière infrarouge.

- Afin de retranscrire le plus fidèlement possible votre négatif, le HR500+ procède à un étalonnage de la lumière avant chaque scan.

Nous effectuons par la suite manuellement un réglage de la chromie, de base ou précis avec un visuel de référence suivant la qualité de service que vous choisissez.

- Le HR500+ est le scanner ayant le rapport Signal/Bruit le plus bas jamais construit. C’est à dire qu’il peut repérer et retranscrire les moindres nuances de votre négatif, même en cas de sous-exposition.

- Ses trois capteurs (Rouge, Vert, Bleu) sont capables d’échantillonner chacun de leurs 6000 pixels sur 48 bits et ce, sans interpolation.

Vous obtenez donc un fichier entre 30 et 100 Mo réels.

Profitez des capacités du scanner HR500+ pour vos négatifs à des tarifs compétitifs

Nous vous proposons des tarifs dégressifs et deux niveaux de qualité :

- Qualité standard : Nous vous remettons un fichier brut de scan, après nettoyage et chromie de base.

- Qualité supérieure : Nous vous remettons un fichier recadré, corrigé à partir de la chromie d’un visuel de référence et converti dans le format de votre choix.

JPEG - 259.7 ko